• Accueil
  • > Déroulement et nuisances de la chasse à courre

Déroulement et nuisances de la chasse à courre

Sous nos latitudes, le cerf est un roi. Et ce roi des fôrets n’est pas un prédateur. Il n’a pas de prédateur non plus. Excepté l’homme sans conscience, avide du sacrifice de ce qu’il ne possède pas. La royauté libre de toute prédation.

Ce n’est pas tout. Cet être majestueux est un arbre de vie en mouvement dans la fôret. Il perd ses bois en hiver, les renouvelle au printemps et magnifie cette couronne en été, réalisant ainsi l’union intime avec les forces de la nature.

Mais encore, le cerf est un exemple de vigilance envers les siens, de combativité et d’endurance face à la poursuite effrénée des chasseurs, au point que certains d’entre eux renoncent à tout jamais à la chasse. Il force le respect.

Sur bien des points, la piste du cerf ressemble au petit sentier que nous empruntons pour réaliser notre humanité. Et ce sentier passe assurément par notre combat non violent.

Marité morales. 

Le déroulement de la chasse :

Des veneurs à pieds ou à cheval, aidés d’une meute de chien bien dressés, chassent le cerf, le chevreuil, le sanglier, le renard, le lièvre…qui sont poursuivis jusqu’à épuisement total.

C’est alors le moment culminant : « l’hallali »

Lorsque la victime est aux « abois », encerclée, blessée par les morsures, demi morte de fatigue et d’éffroi, l’un des chasseurs met fin à son martyre :

-il l’achève à l’aide d’une dague ou d’un fusil

-le cerf est parfois noyé dans la vase d’un étang

-le lièvre et le chevreuil peuvent être déchirés vivants par les chiens

Equipages de chasse à courre en France :

  • 37 équipages qui chassent le cerf
  • 93 le chevreuil
  • 42 le sanglier
  • 44 le renard
  • 130 le lièvre
  • 47 le lapin

Le premier pays de chasseurs en Europe est la France avec 1 370 000 chasseurs et 80 000 sociétés de chasse. la chasse à courre réunit en France 17 000 chiens et 7 000 chevaux. les participants paient un abonnement annuel compris entre 1 300 et  2 600 euros. La vénerie attire aussi quelque 130 000 supporters qui suivent en voiture, à vélo ou à pied.

La grande vénerie est la chasse à cheval du cerf, du chevreuil et du sanglier, tandis que la petite vénerie consiste à chasser le lièvre ou le lapin à pied avec une meute de 20 à 80 chiens. La meute est toujours constituée en fonction de l’espèce chassée. Dans la grande vénerie, l’animal est poursuivi jusqu’à ce qu’il soit épuisé et qu’il se laisse prendre. Il est ensuite tué par le veneur. Dans la petite vénerie, ce sont les chiens qui tuent l’animal, une fois qu’ils l’ont attrapé.

Les nuisances :

-la recherche du beau trophée conduit à viser les animaux les plus beaux, en pleine force de l’âge, donc les meilleurs reproducteurs. Ce qui est contraire à la sélection naturelle.

-Elle ne remplace pas les prédateurs qui chassent pour se nourrir, les animaux malades et déficients. Elle ne contribue donc pas à maintenir la qualité des espèces.

-Elle est néfaste au moment du brame (période capitale pour la reproduction) et au moment de la mue (perte des bois des cerfs adultes)

-Elle perturbe gravement l’équilibre de la forêt. L’exercice de la vénerie, pendant plusieurs jours par semaine, avec les sonneries des trompes, les allées et venues des équipages et des chiens, le va et vient des camions, des voitures des suiveurs…troublent la faune et la flore, surtout au printemps, période de reproduction.

(on chasse à courre du 15 septembre jusque fin mars)

Des preuves scientifiques que le cerf souffre :

Etudes scientifiques publiées en 1997 par sir Patrick Bateson, professeur de l’université de Cambridge pour le compte du National Trust (la plus importante association britannique pour la conservation du patrimoine) : Il dit que :

 » Une chasse prolongée avec des chiens implique chez le cerf un stress extrême et sans doute une grande souffrance. La poursuite lui impose des contraintes qui sont bien au-delà des limites normales pour son espèce. Ces souffrances sont au moins équivalentes à celles qu’entraînerait une grave blessure (…). Par ailleurs, chaque chasse est suceptible de provoquer de telles souffrances « .

Citation David Morton, directeur du département des sciences biomédicales à l’université de Birmingham :

 » (…) les animaux chassés (…) souffrent de frayeur, surtout lorsqu’ils sont dans l’impossibilité d’échapper à la menace, comme c’est le cas du cerf aux abois ou du renard piégé dans un terrier. Vers la fin de la partie de chasse, lorsque le cerf, le renard ou le lièvre se rend compte que la meute se rapproche et qu’il ne pourra pas lui échapper, puis lorsque le cerf est cerné et attaqué par les chiens, il est on ne peut plus vraisemblable que la douleur se mêle à la terreur « .

La chasse à courre est cruelle par nature. Elle provoque systématiquement des souffrances. La reconnaissance de ce fait abouti à l’interdiction de cette pratique en Angleterre, aux pays de Galles, en Ecosse, en Allemagne, au Danemark, en Norvège, en Finlande et en Belgique.

6 Réponses à “Déroulement et nuisances de la chasse à courre”

  1. faune dit :

    Fin mars pile au moment de la reproduction.
    De toute façon chasse a courre ou chasse normale je suis contre a 100 pour 100

  2. Ninou dit :

    qu’attend t’on pour l’interdire également ? C »est vraiment scandaleux. J’espère que les pétitions signées aboutiront. Cette chasse date d’un autre temps. Ce sont des personnages vils et cruels qui la pratique.

  3. jennifer dit :

    Tout ce qui font la chasse a courre devrais etre à la place de ses pauvres betes!Ils n’ont meme pas de coeur.Il y a plusieur question que je me pose pourquoi faire souffrir des animaux si c’est pour les donner aux chiens ou meme les jeter à la poubelleou meme les laisser pourir sur place!IL faudrai interdire cette chasse de merde excuser moi le terme mais c’est vrai,mais on ne paura jamais car il iron dans des endroit qu’on ne connait pas.Un jour pas fait comme un autre les animaux pouron se defendre ou on paura les aider et la sa va aller mal pour les chasseurs.

  4. skyycrotte dit :

    c nul tn blog pcck la chasse a courre c se qui a de mieu on é le seul pays deurope a continuez a pratiqé cette chasse c question donneur est pi si cété vrémen orrible lé député oré voté « contre » jé peut étre que 13 an mé je c se que je di

  5. sophie dit :

    Poue être anti chasse à courre, je trouve que ce site est bien documenté, mais je tiends à apporter quelques précisions tout de même.
    En vènerie, nous ne recherchons pas le plus beau trophée puisque ce sont les chiens qui choisissent leur animal. Et puisque ce sont les chiens qui choisissent, ils remplacent out à fait les prédateurs et choisissent les plus faibles pour avoir une chance de l’attraper.
    Je ne pense pas qu’elle perturbe beaucoup la forêt : j’ai très souvent vu des animaux regarder passer la chasse sans se sauver, ils savent que ce ne sont pas eux qui sont chassés.
    Je préciserais aussi que les animaux sont très malins et que les chiens sont loin de gagner à tous les coups.
    J’invite les anti chasse à venir voir une fois une chasse à courre, pour savoir de quoi ils parlent, même si bien sûr chacun est libre de ses opinions.
    Cordialement

  6. and cheap log garages|Log garages London|log garages UK|where to buy log garage|wooden children play houses} dit :

    Very nice post. I just stumbled upon your blog and wished to say that I’ve truly enjoyed browsing your blog posts. In any case I

Laisser un commentaire

 

Association Itineraire Sud |
Area 51'est |
Association D'Char |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Réseau Alerte Auvergne
| Classe 87, remember...
| le blog du club de basket d...